• Une jolie fleur dans une peau de vache

      Une robe d'été terminée juste à temps pour les premières chaleurs parisiennes, voilà qui fait plaisir !

      Je n'ai pas un stock énorme de tissu (une petite vingtaine de coupons), mais par contre j'avais une flemme énorme d'en chercher exprès. J'ai donc soigneusement évalué les possibilités de combinaison entre les différents types de tissu et leur métrage respectif pour me décider à risquer un mélange flamboyant bâti autour du commode Liberty "Pointillism", un réservoir de couleurs "automne-compatibles". Plastron dans un reste de tissu violet, biais et ceinture dans un autre, "cape" dans un mini coupon de viscose (j'ai essayé de trouver le nom de couleur correspondant sur Wikipedia, et n'y ai vu que des noms pas possibles : queue-de-vache (la nuit tous les chats sont gris), havane (et toutes les couleurs de cigare associées), isabelle (tiens, un ami des bourrins), bureau (gné??)) et doublure dans une viscose jaune d'or ( :D )

    Une jolie fleur

      Je ne sais pourquoi exactement, j'ai la hantise des doublures et ai toujours cherché à leur échapper. Pourtant les français, ça aime doubler ? C'est probablement à cause du gros surcroît de travail qu'elles impliquent et des fournitures demandées (je n'ai jamais de doublure adéquate sous la main (et guère de doublure tout court)). Force m'a été de constater qu'elles sont pourtant indispensables sur la plupart des jupes si je ne veux pas passer mon temps à regarder si le niveau de retroussage pendant la marche n'atteint pas la barre de l'indécence. Donc j'essaye de me désensibiliser.

    Quicksand

      La pose du biais n'est pas toujours topitop, je pense le défaire et le refaire sur cette emmanchure gauche sitôt cet article terminé parce que c'est pas jojo. Le biais sur les emmanchures et l'encolure n'était pas prévu à l'origine et je me suis un peu emmêlé les pinceaux dans la marge de tissu à laisser lors de la couture.
    J'ai ourlé la doublure à la va comme je te pousse parce par manque de connaissance des us et coutumes en ce domaine ; il y a bien des noms comme ourlet laitue (quand est-ce qu'on mange ?) ou ourlet roulotté qui résonnent à mes oreilles, mais même en lisant le mode d'emploi de ma machine j'ai pas été foutue de savoir si j'avais vraiment compris de quoi il s'agissait. Pour l'Anouk j'avais fait un zigzag très serré sur le bord, ça me convenait mais il restait tout de même de tous petits poils qui dépassaient; là j'ai fait la même chose en repliant le bord du tissu de 2 mm en le prenant dans le zigzag en cousant : même aspect, sans les poils qui dépassent.

    Quicksand

      La meuf qui ne veut pas qu'on voie sa culotte mais qui ferme sa jupe par une fente avec 2 agrafes. La couture est un enchaînement d'actes manqués. Enfin, l'imprimé foufou et le dos-nu font diversion.

    Une jolie fleur

    Une jolie fleur

      Je ne voulais pas de pinces apparentes sur le devant, donc la taille n'est pas spécialement moulée. La viscose employée pour la cape est assez dense, et j'ai fait du biais en Liberty pour l'ourler.

    Une jolie fleur

      J'avais hésité à faire une version propre de la robe parce que j'étais pas encore tout à fait convaincue par le dos. On voit que je pourrais encore remonter le côté des épaules dos pour atténuer ce gros pli le long de la colonne vertébrale. Je serais assez curieuse de voir ce qu'aurais donné une version avec 10cm de moins au dos. M'enfin comme dirait l'autre, "Choisir, c'est renoncer".

     

    Une jolie fleur dans une peau de vache

    EDIT : J'ai aperçu une vache couleur queue-de-vache. À part la queue :)


  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Juin 2014 à 15:08

    Wow....voilà un modèle qui me plairait bien par ces chaleurs : léger, aérer et coloré. Bravo pour ce joli modèle et pour l'association des couleurs. L'effet du dos en "petit gilet" est top!

    2
    Lundi 9 Juin 2014 à 00:43
    Rose

    Je me demande si le pli au dos n'est pas inévitable vu la forme de la "cape" (forcément, le bas va glisser vers l'arrière). Quoiqu'il en soit, c'est un travail impressionnant que tu nous montres là ... J'en suis coite. 

    3
    Lundi 9 Juin 2014 à 10:30
    Théa

    Très classe cette robe, un grand bravo.

    Et ta prose est juste formidable ;)

    4
    Mardi 10 Juin 2014 à 14:03

    @ Rose : dans le fond c'est ce que je me dis aussi. Peut-être que si au patronnage j'avais aussi tracé des lignes d'élargissement partant des emmanchures au lieu de ne partir que du col, le tombé aurait été un peu différent.

    5
    Cilou6
    Samedi 14 Juin 2014 à 07:20
    Cilou6
    Ou alors, tu le traite comme un pli creux en faisant une couture de quelques centimètres sous le V de l'encolure ?

    Très jolie cette robe, en plus elle a l'air d'être très confortable.
    Question : quid du soutien gorge si on a une poitrine plus opulente?

    comme quoi les modèles qui nous plaisent ne sont pas forcément tous adaptés à notre morphologie :/
    6
    Samedi 14 Juin 2014 à 10:51

    Bien essayé, mais je ne veux pas de pli marqué :)

    Le soutien-gorge est admis : j'en porte un sur les photos, et à moins de fort coup de vent on ne l'aperçoit pas. Les fortes poitrines ne seraient donc pas exclues. Quant aux petites poitrines sans soutif, la forme du plastron évite les attentats à la pudeur (sauf si on marche sur les mains, là on verra la culotte, naturellement).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :